· 

L'IMPORTANCE D'AVOIR OU NON UNE PAGE FACEBOOK


Alors, c'est la question que l'on se pose actuellement si l'on est une entreprise. 

Ma société a t-elle besoin d'avoir une page Facebook ?

 

A l'heure où l'on se demande s'il est bien d'accorder notre confiance aux réseaux sociaux, la page Facebook

reste quand même une stratégie marketing et commerciale qu'il ne faut pas négliger. 

 

Pourquoi Facebook ? Déjà parce qu'il est le numéro 1 des réseaux sociaux, attirant un public très large et

ce serait dommage que vous ne puissiez pas bénéficier de cette audience.

Aujourd'hui grâce aux réseaux sociaux il est possible d'avoir une relation très proche avec le commerce et

les entreprises. Il est plus facile de nos jours d'avoir un interlocuteur via Facebook, que via une boutique qui

ferme ses portes à 19 heures.

Une réponse rapide = un client potentiel de gagné.

 

La page Facebook c'est une façon quotidienne de faire votre publicité, nouveaux services, nouveaux produits,

actualités en continue, coordonnées toujours disponibles, textes et photos, nouvelles offres, promotions...

 

Facebook est visible de partout et sur tous supports, PC, tablettes, smartphones. 

Commerçants, hôteliers, restaurants, sur votre page chaque jour ou chaque semaine, votre menu toujours actualisé. 

Sur cette page un lien renvoi si vous le souhaitez vers votre site web et par là augmente le trafic sur vos pages.

 

Vous venez de créer votre entreprise ? Facebook va vous permettre de vous faire connaitre. 

Alors convaincus ? 

 

Vous n'avez pas de page sur Facebook, pas de panique ! Secret de clavier s'occupe de tout.

Création de votre page, premières actualités mises en ligne et peut même si vous le souhaitez gérer cette page

au fur et à mesure de vos besoins.

Renseignez-vous c'est sans engagement !

contact@secretdeclavier.fr

 


Cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux.

Si vous suivez mon blog, je vous propose de vous inscrire à la newsletter par le biais de ce lien https://www.secretdeclavier.fr/2017/11/27/newsletter/